Photos du mois

Le 26 juin à Montfort

Ch.-de-fer ou montagnes russes?

On a trouvé le remède aux routes défoncées...

Tortue, ch. de Montfort

Une grosse tortue en bordure du chemin de Montfort; un bien mauvais endroit pour prendre la pause. Que faire? Nous tentons de la prendre pour la mettre sur le côté de la route. Avec ses quelques trentaines de centimètres de long, un certain poids et une gueule menaçante; c’est l’échec.
Et puis un autre dit de ne pas la toucher; et une autre de mettre des branches autour pour prévenir les automobilistes. Puis, le premier sort un panier de laitue et autres délices pour tortues, afin de l’attirer hors du chemin. Rien à faire; sa tête est aussi dure que sa carapace et elle ne sait vraiment pas ce qu’on lui veut.
Apparemment, il aurait fallu prendre notre sauve-pantalons d’auto et tenter de le glisser sous l’animal pour le tirer de là. Espérons que, après notre départ, la tortue aura envie de manger la laitue et de courir se réfugier dans les bois…
Tortue serpentine / Snapping turtle

Ginette Quirion, une artiste du graphite, 5 juin au 3 juillet

Bonjour,
C’est avec une immense joie que nous accueillons la première exposition solo de Madame Ginette Quirion, une artiste du graphite à découvrir absolument !
Vous êtes cordialement invités à cette exposition qui se tiendra à la Galerie d’art Montfort les week ends du mois de juin 2022.

On vous y attend !

Louise Lapointe
Galerie d’art Montfort
https://www.facebook.com/galeriedartmontfort/

L'orage frappe à Morin-Heights

Catherine Gillissie Peintre

1er au 29 mai 2022 – Galerie d’art Monfort

DÉMARCHE ARTISIQUE

LE PASSÉ
Depuis ma jeunesse les arts ont toujours fait partie de mon univers. Même très jeune, j’étais
fascinée par les mystères que l’on pouvait trouver dans la nature. J’ai pris grand plaisir à
dessiner tout ce que je voulais, où je voulais et mes manuels scolaires étaient toujours
faciles à identifier grâce è mes petites habitudes créatives!
Plus tard, j’utilisais pinceaux, spatules, encre et bien sûr, la couleur! J’ai toujours été attirée
par la beauté de la nature et ses couleurs, mais celle qui a capté mon imagination depuis
toujours était le bleu et tous les tons de bleu. Que ce soit l’équilibre ou l’ambiance que je
travaillais, abstrait ou réaliste, le bleu m’éblouissait par sa magie. Par ailleurs, le bleu me
séduit encore.
Dans mes œuvres, je voulais créer une harmonie de beauté et puissance et c’est avec les
teintes de bleu que je peux faire vibrer la nature ou encore faire « parler » le sujet.
Mes grandes sources d’intérêts reposaient surtout sur la découverte des scènes de la vie,
des paysages avec des animaux ou des enfants. J’étais privilégiée car j’ai été enseignante
en arts plastiques pendant plusieurs années. En septembre, les élèves de chaque nouvelle
classe étaient persuadés que leur classe serait la pire de toute l’école! Alors, je donnais
comme réponse :
« Vite, let’s go! Si c’est vrai, on a beaucoup à apprendre avant le mois de juin! »
Il est certain qu’il y en avait qui trouvait cela plus difficile. Toutefois, on arrivait tous au
mois de juin heureux et fiers de nos résultats. De plus, je dois avouer que j’apprenais autant
qu’eux.

LE PRÉSENT
Il y a six ans, j’ai appris que j’étais atteinte de la maladie de Parkinson. Cette situation m’a
obligée à ranger mes pinceaux car je n’arrivais pas à les apprivoiser. Ce qui était tellement
riche et valorisant pour moi est devenu une tâche impossible. J’ai choisi de tout mettre de
côté au lieu de vivre des frustrations. À ce moment-là, je ne savais pas si un jour je
parviendrais à nouveau de porter avec fierté mon tablier rouge « artiste-peintre ».
Est arrivée la pandémie! Et ensuite les règlements de distanciation! Comme je trouvais les
après-midis longs! Avec tout ce temps libre devant moi, mon médecin voulait que je suive
une série d’exercices conçus surtout pour des personnes atteintes de Parkinson. Avec l’aide
d’Émilie, Alex et Tania, mes thérapeutes de réadaptation, j’ai regagné beaucoup de force
et de confiance en moi. Elles m’ont surtout encouragée à penser « GROS! THINK BIG! ».
Penser gros voulait dire : accepter un gros défi, a BIG challenge. Mon gros défi était dans
une boite chez moi et je savais exactement à quel endroit. Mais oui, mes pinceaux!

Devant ma première tentative, je croyais être prête. Les pinceaux, une toile et je débute…
mais aucune idée du sujet ne me venait en tête, ni de couleurs, ni de style souhaité. Tout ce
que je savais, c’était que quelque chose dans cette pratique était changée! TOUT était
différent; cela voulait peut-être dire que je devais changer aussi! Je devais alors changer
mon approche dès le début et prendre pour le plaisir! Peindre pour moi… Peut-être
m’ouvrir un peu en laissant venir les idées, en y allant librement. Je vais essayer d’être
beaucoup plus patiente avec ma vie d’artiste-peintre! Je veux peindre. C’est tout!
Je partais avec une couleur, parfois deux ou trois couleurs en même temps et après plusieurs
essais, quelque chose se manifestait sur ma toile!
La première fois c’était un visage. Quelle belle expérience de voir « arriver » une autre
figure devant moi! Dans MA toile! Cinq minutes plus tard, un deuxième visage… Et la
scène avait changé complètement.
C’était comme si j’avais juste à me laisser guider par la magie de mes pinceaux.
Je remarque que le bleu est toujours dans mes créations puisqu’il joue un rôle important. Il
demeure présent et m’apporte une certaine assurance ou un réconfort.
Je crois avoir fait les changements nécessaires afin de conserver ma flamme créative ainsi
que le désir de continuer en appliquant mon énergie artistique dans mes futures toiles.
Mon plus grand souhait est de partager ma passion!

Louise Lapointe & Alain Roch <lapointe-roch@videotron.ca>

1er mai au lac St-François-Xavier

101 ans pour Minnie!

21 février: Minnie Goldstein-Johnson boit à sa santé en ce jour d'anniversaire.

Mi-février au lac St François-Xavier

L'hiver au lac

La patinoire

Exposition en hommage 
à Christina Poole &
Marie-Andrée Dionne
Galerie D'art Montfort

Centre sportif Pays-d'en-Haut

Un immense centre d'achats? Non, le Centre sportif des Pays-d'en-Haut. Pas mal isolé sur un terrain à sa mesure, à l'ouest de l'autoroute des Laurentides, après l'entrée de Sainte-Adèle pour Montréal. Malgré l'appel du panorama de collines, il lui faudrait un vaste aménagement paysager proche, ou l'on ne sait quoi, pour espérer pouvoir y retrouver la chaleur du coeur de la ville.

Le lac gèle

Il se soulage...

«M. Ghali a été cité en déontologie municipale pour s’être rendu au domicile d’un conseiller municipal afin d’uriner sur les plantes de son jardin», a déclaré mardi Isabelle Rivoal, porte-parole de la Commission municipale du Québec (CMQ).

Mme Rivoal précise que les gestes allégués sont «en contravention de l’article 6.10.1 du Code (d’éthique) qui prévoit que les membres du conseil doivent faire preuve de respect, de civisme, de politesse et d’équité à l’égard des autres membres du conseil de la Municipalité». tvanouvelles.ca

Derniers éclats automnaux

Les bacs semi-enfouis de Newaygo

Le départ des villégiateurs approche et le ménage s'invite...

Lionel Chartier, artisan

Lionel Chartier est né en 1936. Il a fréquenté l'école de l'orphelinat de Montfort jusqu'en 9 e année. Dès l’âge de 15 ans, il y a pratiqué plusieurs métiers : gardien de nuit, homme de cour, à la coupe de bois, aux cuisines et….Musicien. Un très bon « gratteux » de guitare !
Autodidacte, il se décrit comme un « barbouilleux » depuis sa tendre enfance. Il pratique son art en peinture, en sculpture (totem) et en dessin.
Ses oeuvres sont réalistes et représentent souvent des scènes de la vie rurale d’antan. Il s’inspire d’anciennes reproductions mais aussi du quotidien des gens : travaux dans les champs, enfants jouant dehors l’hiver, etc. Avant tout, il affirme créer par pur plaisir !
Venez admirer les œuvres de ce touche-à-tout pour qui la forêt a peu de secret.
Un artiste du milieu, méconnu, à découvrir !

Galerie d’art Montfort
160 Route Principale Wentworth-Nord
OUVERT À TOUS GRATUIT
*Les mesures sanitaires en vigueur s’appliquent.
galeriedartmontfort.com ● facebook.com/galeriedartmontfort

Couleurs automnales

Vue du Belvédère des Orphelins

Sentiers des Orphelins

Nos artistes prennent l'air

Concert sur le lac 
St-François-Xavier

'Célébration de la sortie de l'isolement' 
Des fonds sont recueillis pour le Club des petits déjeuners et des dîners de l'école primaire de Morin-Heights et de l'école primaire de Lachute. ALSFX

Giroux, Charron, Ponce À La Galerie D'art Montfort

Bec-scie et cannetons

.

Fortin-Léveillé à la Galerie d'art Montfort


Hélène Fortin et Yves Léveillé, artistes
Exposition jusqu’au 27 juin 2021
Le 15 mai 2021

INCURSION INTIMISTE DANS L`UNIVERS DE CRÉATION DE HÉLÈNE FORTIN ET YVES LÉVEILLÉ, RÉSIDENTS DE MONTFORT

Ils forment un couple depuis plus de 50 ans. Ils ont fait carrière dans le monde l'éducation.

Hélène a enseigné au primaire. Elle a toujours gardé un temps pour initier les petits à la création artistique. Peintre à ses heures, elle explore la couleur dans ses créations.

De son côté, Yves a travaillé au ministère de l'Éducation à titre d'agent de développement pédagogique dans le réseau scolaire. Photographe amateur, il explore la lumière.
Il se qualifie de …bricoleur artistique !

Depuis toujours, Yves et Hélène sont bénévoles dans leur communauté.

La Galerie d’art Montfort vous offre une incursion intimiste dans les créations, sans prétention, de Hélène et Yves, amants de culture et de lecture, résidents de Montfort.

Peintures, photos, montages sur pierre, pièces de bois.....et plus !

Vous pourrez échanger en présence des artistes les samedis et dimanches suivants :
Les 15-16, 22-23 et 29-30 mai ainsi que les 5-6, 12-13,19-20 et 26-27 juin 2021.
La Galerie est accessible pendant les heures d’ouverture du Pavillon Montfort de 9h à 16h (saison estivale). Dans le contexte de pandémie, nous vous conseillons toutefois de vérifier auprès du Pavillon Montfort (450¬ 226-2428) avant de vous y présenter.
*Les règles sanitaires en vigueur s’appliquent.

Dégel au lac St-François-Xavier

Photos du 10 et 11 avril; le 12, il n'y a plus de glace... Le huard faisait déjà le tour du propriétaire; plongeant sous les quais ou la glace au besoin.

Roger Ponce, pastelliste

Minnie centenaire!

Toute la communauté de Montfort voulait souligner le centième anniversaire de Minnie (Goldstein) Johnson le 21 février dernier, un dimanche.

Dès le 10 janvier, l’un de ses petits-fils, Christopher Johnson, avait annoncé son intention de monter un album-souvenir à lui offrir en cadeau. Il invitait la famille et les amis à lui faire parvenir vœux, histoires personnelles, photos et souvenirs qu’ils aimeraient y partager. Le fruit de tous ces efforts allait être confié à l’imprimeur et l’album offert à sa grand-mère en ce jour exceptionnel. La réponse à cet appel semble avoir été considérable; mais nous n’avons pas encore pu avoir accès à ce précieux hommage. 

Dimanche, ils étaient toujours aussi nombreux à avoir une pensée pour leur vedette ou à lui transmettre leurs marques d’affection. Comme lorsque l’on faisait parvenir des dragées à la parenté pour souligner une naissance ou autre événement heureux, ceux que l’on pourrait rejoindre recevraient en retour une jolie boîte contenant un petit gâteau. 

Minnie, comme on se permet de l’appeler, était toute radieuse en ce grand jour, sortie pour accueillir quelques proches et recevoir les hommages qu’on lui adressait en passant. Le préfet, André Genest, et le conseiller David Zgodzinski seraient parmi ceux-là. Au haut de l’escalier de la maison, son âge vénérable était affiché en chiffres dorés entre les ballons qui invitaient à la joie. Avec les petits gâteaux, ils étaient offerts par son autre petit-fils, Andrew, et sa famille.

On aurait bien aimé pouvoir l’embrasser et la fêter en sa compagnie, comme cela avait été le cas au Pavillon Montfort l’année précédente; mais la pandémie que nous vivons ne le permettait pas. Tous semblaient aussi espérer, à voir la centenaire en si grande forme, qu’elle décide de ne jamais les quitter…

Par Carl Chapdelaine

Au creux de l'hiver

La patinoire communautaire
à la mémoire d'Eric johnson